DERIVES COMMUNAUTARISTES

Publié le par Urbain-Roussel M'VOUAMA

La polémique sur le « rôle positif » de la colonisation française comportant deux faces bien distinctes, a suscité de vives réactions chez nos concitoyens de toutes origines.

On peut comprendre que certains s’acharnent à rappeler les vérités d’hier devenues erreurs d’aujourd’hui. Tandis que d’autres trouvent là, l’occasion de régler des vieux comptes relatifs au fait esclavagiste ou colonial ; avec en filigrane, l’expression des frustrations et des aigreurs longtemps refoulés, incitant sournoisement à l’inquisition ou à la revanche … Ainsi de part et d’autres, des « collectifs » de défense ou de réaction aux buts inavoués, se créent au gré des événements vécus de près ou de loin.

Depuis, nous avons le CRAN, « Conseil Représentatif des Associations Noires » d’inspiration négro-africaine ; le CHR « Conseil Représentatif des Hommes » d’inspiration créolo-antillaise ; et dernièrement le MDI « Mouvements des Indigènes » d’inspiration arabo-maghrébine.

Mais où est la place des nombreux métis dans ces initiatives plus ou moins opportunistes voire sectaires ? Faut-il rappeler que le métissage demeure un atout pour la France ; n’en déplaise aux xénophobes primaires et autres professionnels de la division des peuples. Hélas, face à ces surenchères associatives plus ou moins concurrentielles, nos élus(es) délèguent ou se contentent d’observer et de polémiquer, dans l’espoir d’aller naïvement à la pêche aux voix ; contre subventions trébuchantes aux élans paternalistes.

Gardons nous d’aiguiser les clivages suscitant les reproches réciproques ; au risque d’encourager les haines et les affrontements interculturels résultant souvent de difficultés de la vie ou des égocentrismes de tous bords.

Fermons le ban ! Pour que vive la République Française à travers « ses diverses couleurs » ; au lieu de sombrer allègrement dans le prosélytisme culturel. Gare aux votes sanctions émotionnels politiquement orientés !....

Car on ne construit pas l’Avenir en ayant sans cesse les yeux rivés au rétroviseur de l’Histoire collective.

 

Urbain-Roussel M’VOUAMA

20 décembre 2005

 

Association C.U.R.E

Cercle Urbain de Réflexion Emancipatrice.

assocure@free.fr

 

Commenter cet article