Turquie : ouvrir la porte !

Publié le par ledaoen ...



A l'occasion de la saison de la Turquie en France, je vous propose cette semaine un dossier concernant l'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne. Pour ma part je pense que cette adhésion est non seulement souhaitable mais nécessaire pour les équilibres géopolitiques tels qu'ils vont évoluer dans les années à venir. Nous fermer à ce pays sous prétexte de différences culturelles signifierait que nous sommes fermés sur nous même. Pour moi l'Europe est une communauté de valeurs et un projet politique plus qu'une entité géographique. Un projet politique basé sur la paix, la démocratie, la solidarité.

Intégrer la Turquie va enfin nous permettre de nous ouvrir sur le monde musulman, nous enrichir en cotoyant la richesse infinie de sa culture, nous permettre d'apprendre enfin  à le connaître, à le recevoir comme un frère. Géopolitiquement, ouvrir un espace de paix et de stabilité sur le flanc oriental de l'Europe est nécessaire. Créer une sorte de sas de décompression entre la stabilité européenne et le tumulte de l'espace moyen-oriental devrait permettre, par capilarité, d'insuffler un peu de nos valeurs humanistes et démocratiques, ainsi que le minimum de prospérité économique que cela implique en direction de pays qui en ont bien besoin.

Par ailleurs, rejeter aujourd'hui la Turquie, après nous être engagés il y a plusieurs dizaines d'années déjà à l'intégrer à l'Europe, revenir ainsi sur nos engagements en raison de le culture musulmane de ce pays serait pire que tous les affronts, serait perçu comme une gifle et signerait le départ d'une radicalisation de ce pays par rapport à ses voisins de tradition chrétienne.

Pour aider votre réflexion, ces trois prochains jours je vous propose trois textes qui vont dans ce sens. Aujourd'hui, un appel à l'ouverture turque signée par les anciens ministres  Michel Rocard, Jacques Delors et Jules Ferry, ainsi que les sociologues Alain Touraine et Edgar Morin, excusez du peu. Demain j'ouvrirais les pages du site à 
Cengiz Aktar, Politologue à l'université Bahçesehir (Istanbul) afin de nous ouvrir à un point de vue turc sur la question. Et pour finir, Jeudi matin, je vous soumettrais un remarquable texte de Michel Foucher, professeur à l'Ecole normale supérieure (Ulm) et directeur de la formation à l'Institut des hautes études de défense nationale, texte qui nous enrichira au sujet de la problématique des frontières de l'Europe.

Bonne lecture, bonne réflexion ...

ledaoen ...


Turquie : ouvrir la porte !
Par Michel RocardJacques DelorsLuc Ferry, Edgar Morin et Alain Touraine.

La Saison de la Turquie en France va-t-elle enfin donner l'occasion aux Français de découvrir, à travers des dizaines de manifestations culturelles, le vrai visage de la Turquie ? Ni celle des plages pour touristes, ni celle, fantasmatique, de l'avant-garde d'un islam lancé à la conquête de l'Europe ?

Va-t-on enfin rompre, dans la vision de ce grand pays, avec les clichés, les préjugés, le mépris, au mieux l'ignorance, qui polluent le débat sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne ? Nous l'espérons de toutes nos forces. Nous savons bien que la Turquie ne répond pas, pas encore, à tous les critères d'adhésion à l'UE. Nous savons bien que le rythme des réformes s'est ralenti en Turquie, bien que le gouvernement redonne des signes réformistes en phase avec les attentes de la société turque. Néanmoins, beaucoup reste à faire.

Mais est-ce en campant sur leur frilosité soupçonneuse que les Français aideront ceux qui, en Turquie, travaillent à faire avancer ce pays vers le progrès politique et économique, qui se confrontent auxpages noires de leur histoire nationale, qui luttent contre une tentation du repli sur soi. Tentation favorisée par ceux-là mêmes qui, en France, écartent d'un revers de main toute perspective de voir la Turquie rejoindre le grand ensemble européen en construction ? Au vrai, le défi lancé à la Turquie d'avoir à se transformer pour satisfaire aux critères de l'adhésion n'a d'égal que le défi que l'Europe occidentale s'est lancé à elle-même en acceptant la candidature d'un pays à la fois si proche et si éloigné.

Des deux côtés, ce pari stratégique et politique exige de la persévérance, beaucoup de tact, une bonne dose d'imagination et, plus encore peut-être, une solide vision du long terme. Si l'élargissement vers l'Est a consisté à intégrer l'autre Europe, l'élargissement vers la Turquie consistera à intégrer l'Autre de l'Europe.

Intégrer la Turquie à l'UE figure un enjeu qui dépasse le non-débat actuel sur la question. Le monde musulman, et avec lui le monde en développement, suit attentivement les étapes de cette rencontre. L'Europe est-elle capable d'émettre un message universel de solidarité ? Est-elle capable d'enregistrer les avancées de la société turque, signalées à juste titre par un récent rapport européen de la commission indépendante sur la Turquie ?

A-t-elle l'ambition de s'affirmer à l'échelle planétaire en accueillant en son sein un allié actif avec constance et discrétion dans la recherche de la paix ? Est-elle apte à dépasser la chimère de ses frontières identitaires, ne serait-ce que pour ne pas laisser le champ libre aux tenants de tous bords du choc des barbaries ? L'intégration de l'Europe et de la Turquie reste un chantier difficile mais fascinant. Tout prédestine la France à être au premier rang de ceux qui accompagnent la Turquie dans son odyssée européenne. Puissent les manifestations de la Saison de la Turquie en France permettre enfin aux Français de mieux comprendre ce pays en pleine transformation.

Nous appelons tous les citoyens, en France comme en Turquie, à nous rejoindre et à se mobiliser pour, de part et d'autre, libérer le débat des arguments passionnels qui font appel aux instincts les plus primitifs. Il est plus que temps de revenir à une réflexion sereine, sur un terrain rationnel.

Michel RocardJacques DelorsLuc Ferry, anciens ministres ; Edgar Morin et Alain Touraine, sociologues. 

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article

Personne 13/10/2009 17:25


Vous avez très bien compris que ce sont des fautes de frappe . Le procédé qui consiste à humilier son adversaire en pointant ce genre d'erreur masque mal le défaut total d'argumentaire . D'ailleurs
argumenter est inutile , vous êtes déterminés . Le but des partisans de l'entrée de la Turquie ds l'UE est de bousculer nortre démographie et d'islamiser un peu plus nos nations totalement
sécularisées . Le fruit est en effet mûr . Mais le cueillir coûtera cher , vous pouvez en être assuré . Surtout pour les collabos .. L'enjeu démographique est la raison pour laquelle ils ne veulent
pas du "partenariat" . Avec le partenariat , il n'y a pas de libre circulation des personnes , tandis qu'avec l'adhésion , on aura droit au déferlement des populations arriérées de l'Anatolie . Et
une vitesse plus grande encore de l'islmaisation . Je corrige donc mes fautes de frappe , pour le principe , car vous avez très bien compris .

Ca ne m'étonne pas de la part d'un psy(chologue) kto(catholique)--eh oui , je sais qui vous êtes -- . Tout ce qui est kto est vendu à l'islam . Même B16 (Benoît XVI) -entre parenthèses , il faut
vraiment être con pour ne pas avoir compris "B16") , qui a honteusement reculé après le discours de Ratisbonne où il ne faisait que dire la vérité : l'islam est violent par nature , il suffit de
lire le Coran . Mais vous ne voulez pas le lire , ça vous obligerait à résister .c'est comme ds les années 30 , on ne voulait aps lire "mein Kampf" , et portant , tout y était .je ne fias pas ce
rapprochement ds un but polémique . le grand mufti de jérusalem , ds les années 40 , était un admirateur de hitler , apr haine antuiijuive . Et regardez Ahmanidedjad , comem négationniste , on ne
fiat pas meiux !!

Ce billet parle de géopolitique .La géopolitique? quelle géopolitique ? encercler la Russie , c'est ça ? j'ajoute : bien sûr , cela ne sera jamais avoué , mais regardez la politique de l'otan , qui
n' a pas changé depuis les temps de la guerre froide ! les orthodoxes , c'est l'ennemi , n'est-ce pas ? C'est ce qu'avait avoué le général Clark , commandant en chef de l'otan lors des opérations
en ex-Yougoslavie .La Russie est le dernier rempart contre l'islam , tandis que vous , intellos pourris et vendus vous couchez déjà devant le nouvel empire ottoman .Vous savez , les collabos
finissent toujours très mal .... il est encore temps de changer de cheval .D'ailleurs , qui peut m'expliquer en quoi et pourquoi la Russie serait moins européenne que la Turquie . Quand je vais à
st Petersbourg , je me sens en Europe . Pas à Istamboul .Pourquoi faudrait-il que la Turquie "entre" (càd envahisse , l'UE avant la Russie ? On ne peut pas vivre ni cohabiter avec l'islam . La
guerre civile libanaise ds les années 70/80 ne vous a-t-elle rien enseigné ?

Merci en tous cas pour ce billet . Il m'a conforté ds le fait que tout ce qui est kto est vraiment vendu (à l'islam) .


ledaoen ... 13/10/2009 19:12



 


"Vous avez très bien compris que ce sont des fautes de frappe" (sic)


:o)



Très  cher « Personne »,


Vous vous fourrez le doigt dans l’œil, et vous le faites répétitivement.


Les fautes de frappe tout d’abord … Je ne cherche à humilier personne et de plus vous n’êtes pas mon adversaire. Allons, vous vous donnez beaucoup trop d’importance.
Il se trouve que votre commentaire était incompréhensible – en plus d’être intellectuellement abscons - en raison de vos fautes de frappe. Je vous l’ai signalé poliment afin que vous puissiez vous
exprimer et qu’on vous comprenne. L’erreur est humaine cher Personne, et loin de moi l’idée de vous blâmer pour ces quelques approximations dactylographiées … Toutefois, il me plait d’imaginer qu’à
l’heure des correcteurs orthographiques, un minimum de respect pour son interlocuteur, ainsi que pour les personnes – les pauvres - qui seront amenées à vous lire en parcourant ce blog impliquerait
que l’on se corrige afin d’être normalement lisible par une personne normalement constituée.


Sur ma personne ensuite, manque de bol je ne suis ni psychologue, ni catholique. Si vos informations sont aussi pertinentes que vos analyses, et il semblerait que
cela soit le cas, et bien laissez moi vous dire que vous feriez bien de mieux vous renseigner et de vous cultiver un tantinet plus en profondeur avant de venir faire le malin.


Vous parlez ensuite des « populations arriérées d’Anatolie », de collabos, de volonté d’islamiser nos nations (quelles sont-elles donc ces nations que vous
dites vôtres ?), de papes vendus à l’islam (tout en professant votre accord sur le discours de Ratisbonne, ce qui vous en conviendrez est pour le moins paradoxal), vous comparez Le Coran et
Mein Kampf, et amalgamez l’antisémitisme de Mahmoud Ahmadinejad (et non Ahmanidedjad pauvre truffe inculte !) avec le messianisme national-socialiste en sous-entendant qu’il est partagé par
l’ensemble du monde musulman. Vous parlez de diabolisation de la Russie – où avez-vous lu cela ? -  et de rejet de la religion orthodoxe (religion qui au passage, et pour votre gouverne, est représentée par certains pays membres de l’UE mais bon vous n’êtes
pas à cela près).


Vous me pardonnerez cher Personne de laisser courir vos diatribes, vos diarrhées verbales sans queue ni tête et de n’accorder à vos propos rien de plus que ce qu’ils
méritent, à savoir le mépris le plus pur pour l’esprit simpliste que vous êtes.


Je vous laisse vous vautrer dans vos peurs et vos haines, baignant dans votre crasse inculture. A moins que vous n’ayez l’idée lumineuse de vous mettre à lire. A ce
moment là, revenez me voir, peut être pourrons nous alors avoir une conversation intéressante.


Bien à vous.


ledaoen …



Personne 13/10/2009 12:06


Ca ne m'étonne pas de la part d'un psy kto . Tout ce uqi est kto est vendu à l'islma . Même B16 qui a honteusemùent reulé après le discours de Ratisbonne où il ne faisait que dire la vérité :
l'islam est violenr par nature , il suffit de lire le Coran . Mais vous ne voulez pas le lire , ça vous obligerait à résister .La géopolitique , quelle géopolitique , encercler la Russie , c'est ça
? les orthodoxes , c'est l'ennemi , n'est-ce pas ? La Russie est le dernier rempart contre l'islam , tandis que vous , intellos pourris et vendus vous couchez déjà devant le nouvel empire ottoman
.Vous savez , les collabos finissent toujours très mal .... il est encore temps de changer de cheval .


ledaoen ... 13/10/2009 13:16


Votre commentaire est malheureusement incompréhensible ("uqi est kto est vendu à l'islma" par exemple). "Psy kto" je ne sais pas ce que ça veut dire. L'islam est "violenr" ??? Par nature ? Moui
c'est le cas de toutes les sectes. Encercler la Russie ? Qui a dit ça à part vous ?
Franchement à vous lire on dirait surtout que c 'est vous qui êtes "violent par nature", et de plus passablement embrouillé ...
Merci donc de réorganiser votre pensée et de revenir vous expliquer avec des termes compréhensibles une fois que cela sera fait. 
Bon après midi. 


Dr M 13/10/2009 11:18


Ouip ... c'est sur , effectivement ( mais après tout , je ne c'est l'idée prédominente que la turquie ne soit pas accepté dans l'union )
Pour ce qui est des promesses ... sans être mesquin , ... je ne crois vraiment pas que cela ne tienne ... mais c'est un autre sujet ... non , non ... ce qui m'incite à freiner cela ,( et ça n'est
pas une fermeture , bien au contraire ) c'est l'histoire ... La Pologne a vécu la même situation sous Napoléon , et c'est Taillerand, le diable boiteux , qui le premier à parler d'état tampon ,
sans lequel point d'echange culutrle , economique et politique n'etait envisageable ...
c'est juste pour cela ! ...
En plus , va au fin fond de l'Itlaie ou du portugla , pour voir comment se passe l'intégration .... àl 'Europe ... les mafieux en rigolent en se forttant les mains ! ( et d'autre pleurs .. c'est
vrai ! )
Pourquoi pas un referendum ???


ledaoen ... 13/10/2009 13:10


Le référendum, comme on l'a vu à maintes reprises, ne sert jamais à répondre à une question mais à sanctionner (ou à plébisciter parfois, spécialité du général Degaulle et ce n 'est guère mieux) le
pouvoir politique qui en est à l'origine. Franchement je ne vois vraiment aucune raison valable pour que l'Europe revienne sur ses engagements envers la Turquie, elle a été un pays allié militaire
de premier ordre depuis la fin de la 2nde guerre mondiale, elle a abrogée la peine de mort, supprimé la torture, reconnu les droits de ses minorités - kurdes notamment -, normalisé ses relations
avec l'Arménie et avec la Grèce au sujet de Chypre, c'est un pays laïque (le voile y est interdit dans les écoles ben oui) etc etc ... Il ne s'agit aps d'intégration mais de la création d'une
entité politique de taille régionale capable de répondre aux grands enjeux du XXIe siècle (environnement, stratégie, économie, pollution, commerce) et de rivaliser avec les autres grands ensembles
régionaux (Chine, Inde, Pays du Golfe, Union des Etats Américains) ... Franchement je pense que nous serons plus riches culturellement et économiquement, plus forts stratégiquement avec une Turquie
amie et liée avec les objectifs humanistes de l'Union Européenne qu'avec une Turquie qui faute d'être reçue comme promis en notre sein, se retrouve dans un ensemble allant du Pakistan, l'Iran,
Syrie, Libye etc ... L'Europe à besoin d'un allié du Monde Musulman ... Je souhaiterais également qu'Israel finisse par adhérer à l'Union, celle ci deviendrait alors le seul ensemble mondial
intégrant toutes les cultures issues des religions monothéistes. Et à ce titre, pourrait se prévaloir de d'un rôle géostratégique lui permettant d'avoir un rôle d'arbitre dans de nombreux
conflits.
Je rêve sans doute. 


Dr M 13/10/2009 09:28


Franchement , et sans vouloir rivaliser avec les (h)auteurs de ce texte ... de plus en plus , je me pose la question de l'interêt de voir la Turquie sous une banière Européenne unique ...
N'est ce pas le danger de la Pensée unique ??( oui oui , on est tous d'accord ,on est tous ensemble , tout va bien ... et puis ... après??? )
Pour ma part , il me semble qu'il y a un plus grand interêt constructif de garder cette nation distincte de l'Europe géographique et politique ... mais ....il y a peut être ( probablement ! ) des
enjeux que j'ignore !
Jean-Marc MAILLARD , citoyen de Montbéliard 25200


ledaoen ... 13/10/2009 10:04


Salut Doc !

En dehors du fait qu'aujourd'hui la majorité (et donc ce qu'on pourrait appeler la pensée
unique) se trouve plutôt du côté du refus de l'intégration de la Turquie (raison pour laquelle les politiciens les plus populistes surfent sur cette vague), je trouve plein de raisons à cet
élargissement :

- Intérêt moral et politique : Nous nous y sommes engagés il y a plusieurs dizaines d'années déjà et la Turquie a réalisé toutes les modifications demandées par l'union européenne pour pouvoir nous
rejoindre. La rejeter aujourd'hui serait d'une terrible inconsistance morale et ressenti - à raison -  comme un affront qui n'aidera qu'à radicaliser le pays dans un anti-occidentalisme
dangereux.

- Intérêt culturel :  Nous enrichir mutuellement au contact de nos différences culturelles. Nous ouvrir sur les richesses infinies des cultures musulmanes et persanes.

- Intérêt géopolitique : Création d'espace de paix, d'un sas, d'une porte entre le monde musulman et le monde occidental de culture chrétienne.

- Intérêt stratégique : La Turquie est la puissance militaire la plus puissante du moyen-orient 

- Intérêt économique : Nouveaux marchés, nouveaux débouchés et surtout surtout, diffusion par capilarité d'un peu de prospérité  économique - et donc de la stabilité qui va avec - dans des
régions qui en ont bien besoin.

Bonne journée doc !

ledaoen ...