Délocalisations : bientôt vers l'Afrique ?

Publié le par u

Pendant que certains chefs d'entreprise Français ne pensent qu'à délocaliser leur production en Chine, pour cause de compétitivité en matière de salaire, la Chine délocalise et investit déjà en Afrique subsaharienne. En effet, force est de constater que nos grands patrons répertoriés au CAC40, se bousculent devant la passerelle pour gagner la bonne place, dans l’avions présidentiel en partance pour l’Asie, l’Amérique ou le Maghreb …

 

Tandis que concernant l’Afrique noire francophone, seule semble primer la compagnie des ministres de l’Intérieur, de la francophonie, des droits de l’Homme, et du développement durable ; hélas souvent, sans bataillon de chefs d’entreprises. Vraisemblablement, on se complait dans l’assistanat humanitaire aux élans paternalistes et compassionnels ; tout en observant la prolifération des ONG, chargées de répondre aux incuries notoires de certains gouvernants africains aux abois.

 

L’heure n’est plus à la « coopération Franco-africaine » de complaisance, ménageant souvent les « dictateurs amis » aux seules fins de préserver des intérêts particuliers. Face à l’offensive de la Chine en Afrique, un vieil adage dit « les retardataires ont toujours eu tort ». J’ose espérer que les acteurs politiques et économiques Français ne l’apprendront pas à leur détriment. A bon entendeur …

 

 

Urbain Roussel M'VOUAMA, Prédident de l'association CURE

Cercle Urbain de Réflexion Emancipatrice. (assocure@free.fr)

Commenter cet article