L'Economie : discipline à populariser..., par Urbain-Roussel M'VOUAMA

Publié le par ledaoen ...


Face à la crise mondiale résultant de l' égoïsme des uns, et de la naïveté des autres, nos experts en économie sociale ou de marché (les deux étant compatibles), s'affrontent à la télé et à la radio, pour expliquer tardivement ce désastre économique. Alors qu 'ils auraient dû le prévenir au lieu de nous « montrer des dents à croquer la fortune... Car chez ces gens là, on ne cause pas, on compte ». Extrait de deux titres de Jacques Brel.



Ces experts imbus de leur notoriété académique, tout en enseignant l'Economie dans les amphithéâtres (parfois sans l' avoir pratiquée), jubilent pour défendre leur thèse plus ou moins subjective. Gare aux théoriciens de salon ! Car il n' y a pas meilleure école qu 'une longue expérience significative de terrain.

Pour mystifier la science économique vis-à-vis du citoyen lambda, ces bons conseilleurs pas toujours bons payeurs, rivalisent de termes techniques codés de la Bourse ; comme pour maintenir implicitement le peuple dans l' ignorance. En fait, ils débattent entre eux, dans un vocabulaire à faire avaler sa houe à un agriculteur africain aux abois. Ce, tout en lui dictant unilatéralement les prix à l' exportation de ses matières premières... « Tu marches ou tu crèves ». Vive la spéculation !

Ainsi, nous faisons aujourd'hui les frais de cette arrogance et de nos visions politico-économiques à court terme. Néanmoins, pour que le Peuple s' intéresse enfin à l'Economie (sans dogmatisme), il faut que l' économie devienne un sujet de bistrot ; à lista de la météo, du tiercé, du football et du cul... Autrement, nos étudiants demeureront des futurs salariés résignés, enclins à la révolte.


Urbain-Roussel M'Vouama

Besançon, le 1er décembre 2008


Commenter cet article