La dictature des « Bonobos », par Urbain-Roussel M'VOUAMA

Publié le par Urbain-Roussel M'VOUAMA

Pour les non avisés, le Bonobo est un gorille noir d'Afrique centrale, au gros dos argenté par l'âge ; qui passe souvent son temps à manger, copuler et chasser de son territoire les prétendants à sa succession. Cependant, le Bonobo naturel plein de sagesse, sait que tôt ou tard il devra un jour céder sa place aux jeunes générations, de gré ou de force.

De nos jours, nous assistons à l'émergence d'une nouvelle race de « bonobos » en Afrique : les dictateurs-kleptomanes ayant transformé leur Pays en véritable jungle, où ils espèrent demeurer Roi à vie... Malheur à celui qui ose dénoncer les dérives monarchiques anticonstitutionnelles, et le gaspillage des recettes émanant de l'exportation des matières premières stratégiques ; ou des aides financières internationales partiellement détournées à des fins personnelles ou électorales.


Suite au diktat de ces « bonobos » avides de pouvoir absolu, et hostiles à toute remise en cause de leur gouvernance clanique et clientéliste, un Secrétaire d'Etat à la Coopération Franco-Africaine a été démissionné pour « délit de franc-parler ». De plus, un quarteron de « rois de la jungle » s'en est réjouit. Pendant ce temps en Occident, quelques samaritains plus ou moins crédules nous demandent encore d'aider les pauvres africains résignés ; la cerise sur le gâteau des affameurs....


N.B. « La misère n'est pas une fatalité. C'est une maladie du corps social engendrée par l'homme ; et seul l'homme peut la détruire. »
Père Joseph WRESINSKY.


Aujourd'hui, à plus de 100 dollars le baril de « l'Or noir », négocié jadis à moins de 35 dollars (le couteau sur la gorge), on est en droit de se poser la question tabou à savoir : où va la différence résultant des spéculations boursières ? Gare aux révoltes des masses populaires frustrées et aigries !


Urbain-Roussel M'VOUAMA
Association CURE
ur.mvouama-cure@neuf.fr


A LIRE AUSSI SUR LE MEME SUJET :

Omar Bongo a eu la peau de Jean-Marie Bockel

Françafrique : La rupture cordiale, par Urbain Roussel M'Vouama

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article