Qui sème le vent ..., par Urbain-Roussel M'VOUAMA

Publié le par Urbain-Roussel M’VOUAMA

Une fois n’est pas coutume, moi ami Urbain et moi ne sommes pas (totalement) sur la même ligne. Ce qui n’empêche pas que je vais publier son texte concernant les caricatures de Mahomet bien entendu. Ce blog est ouvert à toutes les opinions tant qu’elles ne sont pas discriminantes et les textes d'Urbain sont toujours brillants et argumentés. C'est de la confrontation pacifique et  argumentée des opinions et des cultures que naissent les idées neuves qui parfois font avancer le monde et reculer l'intolérance.

Amicalement,

 

 

ledaoen ...


Qui sème le vent … , par Urbain-Roussel M’VOUAMA

 

 

 

En 1881, la France instaurait la liberté d’expression et l’indépendance de la presse vis-à-vis du pouvoir politique. L’Etat ne peut donc répondre des exactions de certains journaux enclins à la provocation, pour faire l’opinion et vendre du papier « à tout casser ».
 
Les caricatures blasphématoires représentant Mahomet coiffé d’un turban-explosif, ne pouvaient que susciter la colère des musulmans croyants et autres régimes théocratiques à vocation intégriste … Les auteurs plus ou moins manipulateurs, professionnels avisés, le savaient. Qu’ils s’amusent de leurs actes en toute responsabilité ; au lieu de revendiquer dans la panique, des droits d’auteur pécuniaires.
En conséquence, il n’incombe pas à nos gouvernants démocrates de présenter des excuses ; de surcroît envers des régimes obscurantistes, rentrant à reculons dans la culture démocratique émancipatrice. Le temps est venu d’inscrire dans la « charia » le Droit pour tout musulman de pouvoir porter plainte contre toute personne physique ou morale ayant fait preuve d’abus de pouvoir… Telle aurait dû être la réplique des fondamentalistes islamiques, au lieu de brûler des drapeaux et saccager les lieux des représentations nationales et internationales laïques ; oeuvrant pour la Paix et l’Amitié entre les Peuples.
Gardons-nous de souffler sur les braises ambiantes, au risque d’aiguiser les clivages ethno-religieux ; tout en donnant du grain à moudre aux extrémistes-opportunistes de toutes obédiences…, adeptes de la guerre des civilisations.

 

La leçon à tirer de cette caricature de Mahomet, est que le sens de l’humour n’est pas universel ; et qu’on ne peut pas rire de tout. Les libertaires occidentaux l’apprennent aujourd’hui à leurs dépends…

Urbain-Roussel M’VOUAMA, le 6 février 2006

Association C.U.R.E , Cercle Urbain de Réflexion Emancipatrice.

assocure@free.fr

Commenter cet article