Contre les idées reçues : La dette publique française

Publié le par ledaoen ...

On entend ici ou là que notre pays est dans une situation désastreuse en raison de son endettement public. Certes notre dette publique, et il n’y a pas à s’en réjouir, représente 65,10 % de notre PIB en 2004, c'est-à-dire 65,10 % de l’ensemble de la richesse produite dans notre pays en un an, ce qui est astronomique, et guère rassurant. Mais les défenseurs du libéralisme non-régulé (totalitaire, donc) semblent chercher à nous faire croire que c’est une tare spécifiquement française, et qu’elle serait due à notre système social extrêmement dispendieux.

Je rappelle donc pour information, que la même année, la moyenne de l’endettement de l’Union européenne était de 63,40 %, ce qui ne nous place pas tant que cela au dessus de la moyenne de nos voisins, amis et partenaires. Je rappelle qu’en 2004 toujours, le niveau d’endettement de la zone euro était de 70,80% de son PIB, que le champion mondial de l’ultralibéralisme, j’ai nommé les Etats-Unis, ont un niveau d’endettement de 63,40%  (pareil que l'UE ? tiens donc ...) et le Japon, de … 164%.

Alors qu’il faille s’inquiéter des déficits publics de nos démocraties occidentales c’est une évidence, (à ce titre si vous avez envie de vous faire peur je vous invite à cliquer ici ), mais ce n’est aucunement une raison pour faire de la désinformation à tout crin en laissant penser que nous sommes les plus endettés de tous, et de loin, ni de tenter d’imputer pour des raisons purement idéologiques les raisons de cette dette à des systèmes de protection sociale plus ou moins protecteurs.

A bon entendeur, salut.


Et joyeuse fête de la nativité à tous.

ledaoen …

Publié dans Actualité

Commenter cet article

David CABAS 24/05/2010 05:38


Comme l'a dit Jacques Généreux l'esprit de Munich régnait sur Bruxelles, la nuit du 9 et 10 mai 2010, les responsables politiques européens avaient le choix entre le déshonneur et la guerre ! Ils
ont choisit le déshonneur et ils auront la guerre !

Alors qu'il pouvait déclarer la guerre au intérêt financier, à la finance folle, à la spéculation! Ils ont choisi l'austérité pour rembourser un dette injuste !

Vous voulez connaitre le rôle des établissements bancaires et financier dans la crise financière alors rejoins moi mon groupe http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

Non à la soumission au chantage des intérêts financiers

David CABAS
http://www.davidcabas.fr