OGM : La grande marche en arrière des obscurantistes et des ignorants

Publié le par ledaoen ...


Au début du XIXe siècle, l’Académie de Médecine prétendait que les voyages en train étaient très dangereux car « le défilement accéléré du paysage risquait de provoquer des décollements de la rétine ». Il s’est bien sur trouvé des arracheurs de chemins de fer comme nous avons aujourd’hui des hordes d’arracheurs d’OGM tout aussi grotesques.

Les enragés anti-OGM nous expliquent qu’ils souhaitent seulement que l’on n'en plante pas tant qu’on n’a pas établi leur absence de nocivité grâce à des recherches spécifiques. Soit. Admettons. Mais alors pourquoi donc, le 5 juin 1999, Bové et sa bande de néo-gaulois à moustaches, ont-ils commencé par détruire des installations de recherche en milieu fermé (une serre du CIRAD, organisme public de recherche agronomique) ? Devant une presse complice et convoquée par l’occasion, Bové et sa bande ont systématiquement détruits les ordinateurs du centre de recherche et des milliers de plans de riz génétiquement modifiés pour améliorer leur résistance à la sécheresse et à la salinité. Comment voulez-vous tester l’innocuité d’un produit si vous détruisez systématiquement les outils permettant de faire les recherches nécessaires ?


Ignorance, obscurantisme, refus de savoir

Il y a quelques années encore on pouvait se demander si les OGM ne pouvaient pas présenter une toxicité pour le bétail (la très grande majorité des OGM sont destinés à l’alimentation du bétail) et pour les humains. On pouvait se demander de plus s’ils ne risquaient pas de contaminer d’autres cultures. En effet certaines manipulations génétiques confèrent aux OGM des avantages sélectifs et ces plantes pourraient alors devenir envahissante et menacer la biodiversité. Tous ces risques demandaient bien évidemment d’être étudiés avec le plus grand soin, ce qui fut fait dans la plupart des grands pays du Monde sauf en France où malgré la qualité internationalement reconnue de nos centres de recherche agronomique, nous sommes les plus en retard sur la question, précisément parce que dans notre beau pays, ces organismes publics de recherche sont soumis très régulièrement au vandalisme des valeureux barbares intoxiqués par le bouffon José Bové.

D’autres pays, pendant ce temps, ont beaucoup avancés, ils ont circonscrit le problème, prescrit et contrôlés les précautions nécessaires et du coup, ont pu grâce au résultats de ces recherche, autoriser la plantation d’OGM à grande échelle. Résultat, aujourd’hui dans le monde, il y a plus de 90 millions d’hectares cultivés en OGM (50 aux USA, 16 en Argentine, 5 au Canada, 5 au Brésil et 4 en Chine), cultures pratiquées dans 17 pays par 8,5 millions d’agriculteurs, essentiellement soja, maïs, colza, coton et riz. En 10 années de telles cultures, on n’a pas encore constaté un seul cas de d’intoxication ou de conséquence négative sur l’environnement.

Merci qui ? Bové ?


Un peu d’information sur ce qu’apportent les OGM

Les OGM représentent un immense espoir pour les pays pauvres, aussi bien sur le plan de la nourriture que sur celui de la lute contre les maladies. Ils permettent de créer des plantes ayant des propriétés particulièrement utiles aux paysans pauvres qui n'ont pas les moyens de lutter contre les maladies des plantes ou d'acheter des engrais : résistance aux maladies (qui sont responsables de la perte de 30 % des récoltes), résistance aux herbicides, amélioration des qualités nutritives et du goût, adaptation aux sols salés ou alcalins, résistance au froid et aux courants d'air, détoxification des sols par captation de métaux lourds, production de molécules utilisables pour fabriquer des huiles, des détergents, des fibres, et même des combustibles pour se chauffer.
Les feuilles ou les graines de certaines plantes transgéniques peuvent être une source bon marché de protéines ayant des propriétés thérapeutiques (insuline, hormone de croissance, interféron, anticorps divers, etc.)
Certaines plantes transgéniques, comme le riz doré, pourraient contribuer à réduire les graves déficits en vitamine A et en fer qui frappent un nombre considérable d'êtres humains dans le monde et surtout dans les pays pauvres.
Des chercheurs de l'Université Cornell, aux Etats-Unis, ont mis au point un riz à concentration élevée en tréhalose, un sucre que l'on trouve aussi chez les bactéries, les champignons et les invertébrés et qui permet une résistance accrue à la sécheresse et à la teneur du sol en sel. Ce riz est capable de résister à des sécheresses intenses et de renaître à la moindre goutte de pluie. De même, il survit dans des sols contenant 50% plus de sel que les zones de culture considérées comme très salées. Enfin il supporte des températures inférieures de dix degrés à celles que peut supporter la variété non transgénique.
Des chercheurs de la même université ont créé une variété de banane qui contient un vaccin contre l'hépatite B. Une seule banane inocule le vaccin à un enfant pour un cinquantième du prix d'une piqûre, et avec moins de larmes.
Il en va de même pour la protection de l'environnement. Une bactérie, le Bacillus Thuringiensis (BT), contient une protéine qui tue trois espèces de vers meurtriers pour le coton. Le BT était utilisé depuis 1950 sous forme d'insecticide répandu par hélicoptère. En Inde, de tels traitements étaient répétés une dizaine de fois par an, ce qui coûtait évidemment très cher et avait des effets écologiques négatifs. Aujourd'hui le "BT cotton", une variété transgénique dans les graines de laquelle on a introduit la bactérie BT, permet d'éviter ces traitements, donne un meilleur rendement et une fibre de meilleure qualité. Cette bactérie a aussi été introduite dans le maïs pour les mêmes raisons.
Aux Etats-Unis, sur la période 1996-2004, l'utilisation de soja génétiquement modifié a fait économiser 19 000 tonnes d'herbicides, et l'utilisation de maïs transgénique a réduit de 5 800 tonnes la consommation d'insecticides.

Ces nouvelles technologies du vivant sont bien une nouvelle révolution industrielle, et elles sont porteuse de progrès pour l’humanité, au même titre que le train le fut (malgré les décollements de la rétine prévus par l’Académie de médecine), et ceci même si elles doivent être contrôlées et maîtrisées. Mais pour les maîtriser, encore faut-il que nos néo-staliniens à moustache et à pipe laissent la recherche le faire.

 

Absurdité et arguments fallacieux

Ces fameux nouveaux obscurantistes qui déciment les centre de recherche en OGM dans notre pays, et cela au mépris de la loi, et souvent avec le soutien bienveillant d’une opinion publique française intoxiquée par la désinformation ou le catastrophisme, utilisent de plus des arguments dont les fondements sont pour le moins discutables, pour ne pas dire absurdes :

Le développement des OGM serait soit disant le fait de compagnies ou multinationales privées (les nouveaux monstres) qui n’ont pour objectif que d’accroître leur profit au détriment du Tiers-Monde.

Or il faut savoir que la plupart des découvertes utiles ont été faites dans les universités et les instituts de recherche publics, ceux là même que ces abrutis en goguette détruisent lors de week-ends festifs et diablement tendances, car les compagnies privées ont plus de moyens et savent mieux se protéger.

Par ailleurs il faut être un abruti fini pour penser que les compagnies privées risqueraient de se faire alpaguer suite à la mise sur le marché d’OGM qui détruiraient une partie d’un éco-système car elles seraient alors immédiatement poursuivies, y compris par les états, et paieraient de très lourdes amendes qui les mettraient sur la paille (sans parler du manque à gagner que provoquerait un tel scandale). Ces compagnies privées font donc parfois bien plus attention à l’impact de leurs recherches sur l’environnement que certains organismes publics.


Pour finir

L’exception française, encore une fois, consiste à jouer les gaulois incultes et superstitieux, comme nous l’avons fait il y a deux siècles pour le train, le tout en étant mené par quelques équipes de manipulateurs de médias très bien entraînés qui ont trouvé un filon inespéré pour jouer sur la peur et ainsi engranger du pouvoir et de la notoriété.

Encore une fois, comme lors du referendum sur l’Europe,  nous jouons les hausseurs de menton donneurs de leçons alors que nous ne sommes que des coqs ignares. Le coq qui au passage, selon un mot apprécié de nos voisins britanniques, est le symbole idéal de la France car c’est le seul animal qui fait le fier et qui chante en ayant les deux pieds dans la merde.

ledaoen ... 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Le faucheur 02/02/2006 14:24

laisse béton , quand on lit " le délinquant Bové "..comme pour se faire plaisir .. On est toujours délinquant par rapport à ... il y a tellement de "bonnes lois " qu'elles sont modifiées ou amendées constamment ! Galilée en son temps , était aussi un délinquant ..

Sa prose est totalement nulle .. qu'il le bouffe son OGM ! ..Il devrait lire les études et rapports faits au Canada , sur tous les espaces contaminés par ces parcelles en pleine nature, qui ont atteint un degré de non retour.

ledaoen ... 02/02/2006 14:39

Bonjour faucheur et merci pour ta contribution.
Il reste que la loi est voté en démocratie par la représentation nationale, élue par le peuple ...  Que certaines personnes pensent pouvoir s'en affranchir (et à fortiori des personnes souhaitant briguer une représentation politique) parce qu'elle trouve qu'elles ont raison et pas ceux qui sont désignés par nous pour le décider, alors nous ne sommes plus dans un état de droit, condition nécessaire à la démocratie... Si tu penses ce que tu dis, alors tu n'es pas démocrate.
En ce qui concerne les études canadiennes dont tu parles, je veux bien que tu me les fasses parvenir, et je m'engage même à les publier ici et à les commenter si elles sont de sources sérieuses (pas des études réalisées par je ne sais quel ONG tu vois).
Lorsque je les aurais lues je pourrais te répondre.
Amicalement,
ledaoen ...

Dr M 20/12/2005 16:33

Ouip ... un peu trop partisant antiBovet et un peu trop d'exemple caricaturaux ( la retine et la locomotive , là , chapeau ... connaissait pas ... ceci dis , peut etre t'apprend je que le fameux SMOG de Londre et du aux emanation de charbon ! ( entre autre )
D'accord pour trouver absurde la desctruction de moyen d'etude serieuses sur les OGM , MAIS ...que pense le producteur Bio qui voit son champ voisin envahi de ces nouvelles espece ( On lui fait le coup du nuage de Tchernobyl ? )
Qu'elle transparence ces centre d'etude ont il ? ( sinon leur simple affirmation que " ça n'est pas dangereux ! aucune preuve ... et c'est pas parcequ'il y a je ne sais combien d'hectar OGM cultivé que ça n'est pas dangereux ( combien Y a til de central nucleaire hors France ( et pourtant , je suis proNucleaire ! )
Tu dis que l'on peut poursuivre les Multinational qui font des degats ??? STOP IT regarde l'Erika ... Elf n'as à ma connaissance toujours pas deboursé& un rond et continue de resquiller ( un exemple parmis d'autre )
Et je ne sais plus quel Pesticide qui anenantis les abeilles ... ( le K man-chin ) ... non , les multinational n'en ont rien à faire , et on ne les incite pas à prndre leurs responsabilité , bien au contraire .
Je crois que l'etat à tout de meme ( j'espere ! ) des terrains eloigné de tout ( terrain militaire ??? ) et protegé qui peuvent servir de champs d'experience sans engager de polemique ... que des recherche scientifique serieuse et ABOUTIS voient le jour ( ici ou ailleurs ) de façon à ce que l'on puisse prendre parti ...
De la resistance ??, à fond !!! et heureusement ... mais clairvoyante ..; t je ne crois pas que ni Bove l'ai eu , Ni les media qui ont couverts ses geste , ni les magistrat ou l'etat qui à pris parit la dedans ..;
Ceci dis ... un Bon Tbon à l'amricaine ??? saignat ou à point ?
Bises
Dr M